Le café est-il bon ou mauvais pour vous ?

La consommation du café est au cœur des débats depuis plusieurs siècles. Glorifiée par certains, boudée par d’autres, cette boisson énergisante compte des millions d’addicts à travers le monde. Dans cet article, nous allons décortiquer les preuves scientifiques à propos de ce produit et relever ses avantages et ses inconvénients. La caféine, que l’on trouve en quantité importante dans le café, est la substance psychoactive la plus consommée au monde. Ses effets bénéfiques sur le corps humain ont été prouvés à plusieurs reprises par la science. Cependant, une tasse de café n’est pas uniquement composée de caféine. On y retrouve un millier de substances différentes. D’après plusieurs expériences scientifiques, la version décaféinée, qui ne contient que très peu de caféine, offre toujours les mêmes avantages sur la santé. Cela suggère que la caféine ne serait peut-être pas la seule responsable des bienfaits du café pour la santé. L’étude des bienfaits et des inconvénients du café sur la santé est encore en cours. Néanmoins, nous avons tout de même pu dresser une petite liste des effets connus de cette délicieuse boisson sur nos performances.



Le café et ses bienfaits pour le corps humain

– Apparemment, le fait de boire une tasse de café noir environ une heure avant de commencer une séance de sport est susceptible d’améliorer vos performances d’environ 11 à 12 %. En effet, la caféine stimule la production d’adrénaline dans le sang. Cette hormone est connue pour renforcer les performances musculaires et vous aidera à conserver votre dynamisme tout au long de la séance de sport.

– La consommation régulière, mais modérée du café peut vous aider à perdre du poids, ou plutôt de vous aider à ne pas prendre plus de poids. En effet, on retrouve du magnésium et du potassium dans une tasse de café. Ces deux minéraux aident l’organisme à utiliser correctement l’insuline, ce qui permet de réguler les niveaux de sucre dans le sang. Une fois que vous avez un taux de sucre normal dans le sang, vos envies d’aliments sucrés diminueront naturellement. Cela aura pour principal effet de grignoter moins souvent et donc de ne pas prendre plus de poids.

– Boire du café est également susceptible de réduire la résistance à l’insuline ; ce qui a pour effet de réduire les risques de développer un diabète de type II.

– Le fait de boire du café accélère le métabolisme. Une partie de la graisse corporelle sera donc brûlée pour vous fournir plus d’énergie. Dans ce cas, il est possible de perdre un peu de poids en buvant du café, mais les zones où la graisse sera détruite sont relativement aléatoires, ce qui ne permet pas d’assurer qu’en buvant régulièrement du café, vous allez perdre quelques centimètres de tour de taille, de cuisse, etc.

– Le café améliore votre vigilance et vous aide à rester concentrés, mais à condition d’en consommer avec modération.




– Le fait de consommer régulièrement du café peut aussi renforcer votre protection contre différents types de cancers. Une étude a prouvé que le café pouvait réduire les risques de développer un cancer de la prostate de 20 % chez les hommes. Pour ce qui est des femmes, cette boisson réduirait les risques de cancer de l’endomètre de 25 %. Boire du café pourrait également prévenir le développement du carcinome des cellules basales. Cette forme de cancer s’attaque à la couche la plus profonde de l’épiderme.

– Le café aide à réduire les risques de développer la maladie de Parkinson. D’après plusieurs études, la consommation modérée de cette boisson en réduirait les risques jusqu’à 25 %. Il a été annoncé à plusieurs reprises que boire du café stimulait la zone du cerveau qui est affectée par la maladie de Parkinson.

– Toujours au sujet du cerveau, la consommation modérée et régulière du café aurait une action protectrice contre diverses formes de démence et réduirait également les risques de développer la maladie d’Alzheimer.

– Les antioxydants que l’on retrouve en quantité considérable dans une tasse de café vous aide non seulement à combattre le cancer, mais ils vous protègent également contre les dégâts causés par les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules du corps humain.

– Considérée comme une drogue douce, le café stimule également la production d’hormones du bonheur, telles que la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline. La consommation du café aide ainsi à améliorer l’humeur et à combattre la dépression passagère.

Il est toutefois important de préciser que ces effets varient d’une personne à l’autre.



Le café et ses effets secondaires sur l’organisme

– Le café de mauvaise qualité peut être extrêmement toxique, en raison des impuretés qu’il peut contenir. Certains cafés sont également associés à d’autres ingrédients afin que la production du produit coûte moins cher. Cela augmente les risques d’intolérances et d’allergies.

– Boire du café en trop grande quantité peut entraîner un arrêt cardiaque. Officiellement, le taux létal de caféine s’élève à 10 grammes, mais le niveau de tolérance varie d’un individu à l’autre. Par précaution, il est préférable de ne jamais en consommer plus de deux fois par jour.

– La consommation du café durant la grossesse est un sujet très controversé. D’après les spécialistes, il serait autorisé de boire une tasse de café léger durant la grossesse, mais là encore, la sensibilité de la maman et du fœtus peuvent varier, en particulier si l’un ou l’autre souffre de problèmes cardiaques. Par mesure de précaution, il est toujours préférable de ne pas en boire jusqu’à la fin de la grossesse.

– Le café peut être dangereux pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie. Les graines de café contiennent du cafestol et du kahweol. Ces deux substances ont malheureusement tendance à augmenter les taux de LDL (mauvais cholestérol) dans le sang. Cela ne signifie pas que vous devez automatiquement dire adieu au café si vous avez un peu de cholestérol. Vous devez simplement utiliser un bon filtre pour ne pas consommer la majeure partie de cafestol et de kahweol. Si vous ne préparez pas votre café vous-mêmes, essayez d’éviter l’espresso, le café turc, le café à presse française ou les cafés scandinaves, dont le processus de préparation n’élimine pas toujours le kahweol et le cafestol.

– Modéré ou non, le café est à éviter chez les enfants. Cela paraît évident, mais il est important d’expliquer pourquoi les enfants ne doivent jamais boire de café. Cette boisson peut non seulement affecter leur activité cardiaque, mais elle augmente également les risques de faire continuellement pipi au lit.

Note finale sur la consommation du café

Les bienfaits du café sont indéniables, tout comme ses inconvénients. Il est recommandé d’en consommer avec modération, mais pour certaines personnes souffrant d’intolérance ou de troubles cardiaques, il est préférable d’opter pour du décaféiné. Si le café est de mauvaise qualité, il est préférable de ne pas en consommer, même si ne souffrez pas d’intolérance, d’hypercholestérolémie ou de problèmes cardiaque.

(Visited 13 times, 1 visits today)