Faut-il dormir avec ou sans oreiller ?

Le concept de dormir avec un oreiller remonte à près de 9 000 ans, lorsque les humains ont commencé à utiliser des pierres pour surélever leur tête durant leur sommeil. En Égypte ancienne, il était aussi très courant de se surélever la tête, afin d’empêcher les insectes de ramper jusqu’aux oreilles, à la bouche ou dans le nez du dormeur. Quant aux anciens Chinois, ils avaient non seulement utilisé les oreillers en pierre, mais aussi en bois et en céramique. Les anciens Romains et les habitants de la Grèce antique ont, quant à eux, opté pour la douceur, en utilisant des coussins en tissu, farcis de paille et de plumes. Si les oreillers n’ont pas toujours été confortables, leur ancienneté prouve tout de même que les humains ont toujours cherché un moyen pour surélever leur tête afin d’améliorer la qualité de leur sommeil.

Aujourd’hui, les oreillers sont si importants, que de nombreux hôtels n’hésitent pas à en proposer parfois en dizaines à leurs clients. Si certains ont besoin de dormir avec 2 ou même 3 traversins, d’autres préfèrent complètement bannir cet accessoire. Si vous faites partie de la première catégorie de dormeurs, il est important de choisir des oreillers qui n’emmagasinent pas de la chaleur, car le corps humain a besoin d’un environnement frais pour profiter d’un sommeil de qualité. De nos jours, il existe une multitude de variétés d’oreillers qui conviennent à tous les types de dormeurs.



Dormir avec un oreiller, oui mais lequel choisir ?

Les coussins rafraîchissants : Cet accessoire contourne ingénieusement le problème d’accumulation de la chaleur dans les oreillers durant la nuit. Le coussin rafraîchissant est idéal pour les personnes souffrant de bouffées de chaleur durant leur sommeil.

Dormir avec un support fin : Les oreillers peu épais sont parfaits pour les personnes qui dorment sur le dos, car ils les empêchent de trop élever la nuque vers l’avant.

Les oreillers plats ou très fins : Ils sont parfaits pour les personnes qui préfèrent dormir sur le ventre. Une bonne partie de ces dormeurs n’ont pas besoin d’oreillers au niveau de leur tête. Cependant, ils peuvent en placer un sur le ventre, afin de réduire la douleur au niveau de la cambrure du dos.

Le support ferme et épais : Ce type de coussin est idéal pour les personnes qui dorment sur le côté, car il est spécialement conçu pour combler l’espace vide entre l’épaule et l’oreille.

L’oreiller cervical : Il fait partie des supports les plus confortables et offre un meilleur soutien au cou du dormeur. Il existe plusieurs types d’oreillers cervicaux. Il est recommandé de prendre le temps de bien les choisir afin de profiter d’un maximum de confort.

Dormir sans oreiller : quels en sont les avantages ?

Si le fait d’utiliser ou non des oreillers est un choix personnel, les spécialistes du sommeil ont tout de même relevé quelques bienfaits du fait de s’en passer.




Les avantages pour la colonne vertébrale :

Certains affirment qu’il est préférable de ne pas s’endormir avec des oreillers, afin de mieux préserver la colonne vertébrale. Cela concerne en particulier ceux qui dorment sur le dos. Dormir sans oreiller permet donc à la colonne vertébrale de suivre la position naturelle du corps. En dormant avec un support sous la tête, en particulier s’il s’agit d’un polochon ferme et épais, la colonne vertébrale ne profite pas d’une position optimale et a tendance à se dévier légèrement durant le sommeil.

Les avantages pour le sommeil :

Selon les spécialistes, les oreillers peuvent interférer avec la qualité du sommeil, en particulier s’il s’agit d’un coussin qui n’est pas adapté à la morphologie et à la posture du dormeur. Dormir sans un accessoire particulier pour surélever la nuque permet au corps de conserver sa position naturelle tout au long de la nuit. Pour cela, il est indispensable d’utiliser un bon matelas.

Les avantages pour la nuque :

Pour de nombreux dormeurs, l’utilisation d’un ou de plusieurs oreillers peut être la cause principale des douleurs au niveau du cou et de l’épaule. Il est possible de les combattre à l’aide d’exercices d’étirements, ou de massage, mais la technique la plus efficace sur le long terme est tout simplement d’éviter de poser sa tête sur un mauvais oreiller durant son sommeil.

Dormir avec un oreiller, ce qu’il faut retenir :

En ce qui concerne le sommeil des enfants, il est souvent préférable de ne pas les habituer à dormir avec un oreiller avant qu’ils n’atteignent l’âge de deux ans. Ils sont susceptibles de s’étouffer en écrasant leur visage contre l’oreiller. À partir de deux ans, vous pouvez introduire les coussins fins. Pour ce qui est des personnes âgées, il faudrait au contraire privilégier les polochons les plus épais. Il est même conseillé d’employer plusieurs oreillers, afin d’améliorer le confort respiratoire du dormeur.




En règle générale le fait d’utiliser ou de se passer de l’oreiller relève des préférences personnelles du dormeur. Il n’existe aucune étude scientifique qui encourage ou décourage l’emploi de cet accessoire. Il n’y a donc rien d’inquiétant par rapport au fait qu’une personne décide de ne pas dormir avec des oreillers. Pour ce qui est des dormeurs qui ne peuvent pas trouver le sommeil sans leurs polochons, il est tout de même essentiel de prendre le temps de bien choisir ses oreillers. Ces derniers doivent non seulement être adaptés à la posture et à la position du dormeur, mais aussi à la température de la pièce. La matière utilisée pour le rembourrage des coussins joue également un rôle majeur dans le confort du dormeur. Quoi qu’il en soit, l’oreiller devrait idéalement combler l’espace entre la nuque, l’oreille et l’épaule, permettre à la colonne vertébrale du dormeur d’être parfaitement alignée avec le reste de son corps et caler correctement la tête.

(Visited 11 times, 1 visits today)