Peut-on vraiment souffrir d’une allergie au tatouage ?

La pose d’un tatouage est susceptible d’engendrer diverses formes de complications. L’une des conséquences les plus courantes est la réaction allergique à l’encre utilisée par le tatoueur. Qu’il s’agisse d’un tatouage temporaire ou permanent, les risques de réactions allergiques restent élevés. La manifestation varie d’une personne à l’autre, mais dans certains cas, la seule solution en cas d’allergie au tatouage est de procéder immédiatement au détatouage.



Est-il possible de souffrir d’une allergie au tatouage temporaire ?

Les tatouages temporaires réalisés à base de henné contiennent une substance susceptible d’être mal supportée par certaines personnes. L’élément à blâmer est la paraphénylènediamine, dont la forme courte est PPD. On retrouve surtout cet allergène dans le henné noir, qui n’est pas naturel à 100 %. La forme la plus naturelle du henné produit une courte rouge brunâtre. Comparé au henné noir, le tatouage au henné naturel s’efface beaucoup plus vite. Néanmoins, les risques de subir une allergie au tatouage au henné 100 % naturel sont très faibles. Les seules exceptions sont observées chez les personnes qui sont exposées à d’importantes quantités de henné naturel tous les jours. Afin d’obtenir une couleur très sombre, deux ingrédients principaux sont incorporés dans le henné naturel. Il s’agit d’une part d’extraits d’indigo, qui sont naturels et sans danger, et d’autre part de la PPD. Cette substance extrêmement allergisante ne peut plus être utilisée dans l’industrie cosmétique, à l’exception des produits pour la coloration des cheveux. Là encore, la concentration de PPD utilisée ne doit jamais dépasser les 6 %.

Si vous avez déjà souffert d’une allergie à la paraphénylènediamine, vous devriez éviter tout contact direct avec les encres d’imprimerie, les cirages, la fourrure, le caoutchouc ou encore certains produits en plastique, car ils peuvent contenir d’importantes quantités de PPD. La réaction allergique lors de la pose d’un tatouage au henné noir n’est pas encore la pire des choses. En plus de cette violente réaction instantanée sur la zone tatouée, la personne risque aussi de développer une plus grande sensibilité à la PPD jusqu’à la fin de sa vie ! Effrayant n’est-ce pas ? Malheureusement, après une violente réaction allergique à la PPD, on devient encore plus sensible aux objets qui en contiennent, même en très petite quantité.

Comment expliquer l’allergie au tatouage permanent ?

En ce qui concerne les tatouages permanents, les allergies proviennent essentiellement des pigments utilisés dans la composition des encres. Si les tatouages réalisés uniquement avec de l’encre noire provoquent moins de réactions allergiques, les magnifiques motifs colorés peuvent être dangereux pour certaines personnes. Le secret se trouve dans la liste des ingrédients utilisés dans la fabrication de l’encre. On retrouve essentiellement du noir de Logwood, du carbone et de l’oxyde de fer dans l’encre noire. Des substances relativement inoffensifs. Les ingrédients varient selon la couleur de l’encre. Par exemple, dans l’encre rouge, il y a du sulfure de mercure, du rouge de Cinnabar et du rouge cadmium. Parmi les personnes ayant déjà souffert d’une allergie au tatouage définitif, le coupable a souvent été l’encre rouge. L’encre jaune peut aussi engendrer une violente réaction, si le tatouage est exposé à une forte lumière. Les pigments jaunes sont essentiellement composés de jaune curcuma et de jaune cadmium.



Comment reconnaître une allergie au tatouage ?

Au moindre doute, consultez immédiatement votre médecin. La manifestation d’une allergie au tatouage diffère d’une personne à l’autre. Les symptômes d’une réaction négative dépend également du type de tatouage que vous avez.

– Les signes d’allergie au tatouage temporaire :

L’allergie peut se déclencher dès le moment où le henné noir est posé sur la peau. Dans certains cas, la réaction allergique se déclenche beaucoup plus tard. Il est possible que la peau commence par vous démanger, que vous ressentiez des sensations de brûlure, que la couche supérieure de la peau se mette à brûler, exposant une zone décolorée et des cicatrices permanentes. Certaines personnes peuvent aussi souffrir d’un eczéma de contact, qui sera également susceptible de laisser une cicatrice indélébile. Les risques de récidive au contact d’autres éléments contenant de la PPD sont aussi élevés.

– Les signes d’une allergie au tatouage permanent :

Il est possible pour une personne allergique de souffrir d’un eczéma, d’une urticaire, d’une infection ou encore d’inflammations. Des démangeaisons, un gonflement de la peau, des rougeurs et une hypersensibilité à la lumière peuvent être observés en cas d’allergie à un tatouage définitif. Les premières réactions allergiques à l’encre peuvent se manifester très rapidement, mais dans certains cas, cela peut survenir jusqu’à 30 jours après la pose du tatouage.



Comment réduire les risques d’allergie au tatouage ?

En principe, il est toujours préférable d’éviter les tatouages au henné noir, en particulier chez les enfants. En effet, même si vous n’avez encore jamais subi une réaction allergique au henné semi-naturel, la PPD qu’il contient est beaucoup trop agressive. Il est préférable d’opter pour le henné 100 % naturel. Le henné noir a besoin d’un temps de pose très court pour faire apparaître le motif du tatouage sur la peau, mais en cas d’allergie, la cicatrice restera sur votre peau indéfiniment. Le henné naturel a besoin de reposer pendant plusieurs heures sur la peau pour que le tatouage puisse être visible. La pâte de henné naturel qui servira d’encre temporaire, devra aussi être réhydratée à plusieurs reprises pour une meilleure efficacité. Que vous choisissiez le henné noir ou rouge, il est indispensable d’effectuer un test cutané, par exemple sur le creux de l’avant-bras, afin de vérifier votre résistance à la plante.

Avant de se faire tatouer, en particulier lorsqu’il s’agit d’un motif coloré, il est indispensable de lire la liste des composants chimiques de toutes les encres à utiliser. Cela vous permettra de repérer les éventuels allergènes. Évidemment, si vous avez déjà subi une allergie à un tatouage coloré, il est préférable d’opter pour un motif uniquement en noir. Les personnes ayant un système immunitaire relativement faible devraient également éviter les tatouages colorés.

 

(Visited 43 times, 1 visits today)